« Curieuses invencions, des espritz fatiguez recreatives »: vertus et périls de la fiction chez Lemaire, Bouchet et Rabelais

Que le récit fictif serve à dire obliquement le vrai, nombreux sont les auteurs de la Renaissance qui partagent cette idée; mais en la partageant ils la divisent.

Date

Time

Location

Monday

Mar. 3

7:00pm - 8:30pm

François Cornilliat